Les éditions

Le Mirage évité est une maison d’édition qui vise à publier des ouvrages de recherche en sciences humaines et sociales sur le genre. Recherches féministes, recherches sur le genre et les sexualités, recherches sur les rapports sociaux de sexe… : différentes façons de désigner un champ, les termes n’étant pas anodins. Le terme « genre », souvent mal et suremployé, a différentes acceptions dans la recherche même. Nous l’entendons ici avant tout comme « sexe social », et comme outil conceptuel permettant de mettre en lumière la construction sociale des sexes et les rapports de domination qui lui sont liés. Cependant, nous ne voulons pas restreindre les orientations théoriques des ouvrages qui seront publiés, et nous nous intéresserons aux thèmes connexes à ceux habituellement traités par ce champ de recherche. Aussi, la ligne éditoriale se dessinera au fil des choix, qui se feront en fonction de la rigueur des démonstrations. Mais il s’agira bien, assurément, de recherches féministes. Si nous souhaitons diffuser ces recherches, c’est que nous savons quelle est la valeur des prises de conscience que permet la connaissance. La prise de conscience ne suffit pas à modifier l’ordre établi, mais elle est le premier pas nécessaire sur ce chemin, et constitue en soi une distanciation qui est un premier niveau d’émancipation. En un mot, nous souhaitons que chaque ouvrage soit un outil pour éviter les mirages que produit le système de sexe/genre.

Le Mirage évité éditera, non exclusivement mais prioritairement, des travaux de jeunes chercheur‑e‑s, des ouvrages faisant suite à des thèses. Parce qu’il n’est pas nécessaire d’être un‑e chercheur‑e confirmé‑e pour faire un travail remarquable, et parce que les jeunes chercheur‑e‑s n’ont pas toujours les contacts nécessaires pour être publié‑e‑s par les maisons d’édition traditionnelles, alors que leurs travaux gagnent à être lus.

Au-delà du travail éditorial habituel, les éditions proposent aux auteur‑e‑s de réaliser avec eux/elles un travail de fond sur le contenu, s’ils/elles le souhaitent. Par ailleurs, la diffusion des ouvrages fera l’objet d’une attention particulière, afin qu’elle soit la plus large possible, et qu’ainsi la recherche sorte du milieu universitaire. À terme, une édition électronique viendra s’ajouter à l’édition papier.

 

L’éditrice

Delphine Mandin a suivi un cursus universitaire en sociologie. Après avoir commencé puis abandonné une thèse sur les changements contemporains de la maternité et de la paternité, elle a travaillé plusieurs années au Cléo/Revues.org (Centre pour l’édition électronique ouverte) en tant que chargée d’édition. Elle est aujourd’hui éditrice indépendante et réalise des prestations pour divers services de publications (universités, Collège de France).