L’Inceste : anthropologie d’une entreprise de démolition systématique de la personne

 

Sophie Perrin

 

 

À paraître

Description

En dépit de quelques autres recherches, les violences sexuelles incestueuses restent peu étudiées en dehors du champ disciplinaire de la psychologie. Cet ouvrage, issu d’une recherche de master 1 en anthropologie, contribue à pallier ce vide. Il éclaire le fonctionnement des familles incestueuses et rend compte du fait que la démolition qu’est l’inceste est une démolition durable : les violences sexuelles incestueuses ont des conséquences à (très) long terme dans tous les domaines de la vie des victimes : travail, vie sociale, vie affective. L’auteure s’intéresse au vécu des incestées (dans cette recherche ce sont des femmes), à leurs parcours, en donnant une large place à leurs paroles.

Le second intérêt majeur de ce livre est qu’il donne des éléments de réflexion essentiels pour penser la subjectivité en sciences sociales, question fondamentale de ces disciplines. L’ouvrage montre ce qu’une personne singulière peut apporter à la connaissance, mais parle aussi des effets que peut avoir la réalisation d’une recherche sur celle/celui qui la mène, en plus des effets possibles du texte final sur les lecteurs/trices.

Informations complémentaires

Auteure

Sophie Perrin

Support

Papier

Format

15 x 20,5 cm